Emploi et handicap : des solutions pratiques sur le web

Le recrutement des personnes en situation de handicap n’échappe pas à la règle de la culture du résultat. Bien au contraire, les employeurs cherchent des perles rares, mais comment trouver le bon candidat au bon moment ? Après le CV anonyme, le handicap anonyme.

Ces hommes augmentés de richesses ont une double valeur ajoutée pour les entreprises. D’une part, ils soudent les équipes autour de personnes hors du commun et d’autres part ils leur permettent d’éviter de payer des contributions qui peuvent s’avérer pharaoniques depuis 2005 avec la loi sur le handicap.

Quand un groupe emploie des dizaines de milliers de salariés, la loi et les « quotas » lui imposent de trouver des centaines de travailleurs handicapés au plus vite en dépensant le minimum d’argent et de temps pour conserver un effet de levier positif. Les DRH s’arrachent les cheveux et les missions handicap mettent un temps fou à trouver ces perles rares. Les recruteurs, de leur côté, cherchent les solutions à une problématique simple : ne pas pouvoir être partout, tout le temps, pour détecter les talents.

La solution du recrutement d’écran à écran

Quant aux candidats sous contraintes physiques ou psychiques, ils développent une affinité toute particulière pour les technologies leur permettant de multiplier les contacts avec les entreprises et d’exposer leurs talents et compétences… sans bouger. Et c’est le web et les plateformes de recrutement qui vont permettre la rencontre à grande échelle de ces intérêts croisés, au point que des startup se passionnent pour la question et déploient une ingéniosité hors du commun.

Si les traditionnels jobboards (site d’emploi qui met en relation recruteurs et demandeurs) ont très vite ajouté une case RQTH (Reconnaissance de la Qualité de travailleur Handicapé) à leurs formulaires, d’autres initiatives font le buzz chaque année auprès de ces hommes augmentés. A l’instar de certains salons en ligne qui peuvent rassembler jusqu’à près de 50.000 candidats et 150 entreprises tous les ans dans une optique 100% techno qui permet à tous de se rencontrer… sans se voir et sans se déplacer !

Ce type de plateforme se veut évidemment accessible mais aussi parfaitement ergonomique. Au point de séduire des recruteurs qui rechignaient à passer des heures dans les halls de forums glacials. Ils découvrent que la technologie leur permet de se concentrer confortablement sur les profils et compétences de personnes plus motivées que la moyenne pour décrocher un job.

Outre l’élimination de contraintes physiques et financières, le jobdating en ligne dilue les préjugés et lève les craintes morales personnelles de chaque côté afin que le premier entretien d’embauche ne soit pas prisonnier du handicap. Candidats et recruteurs sont à l’aise. Le handicap n’est plus un frein. Il devient une opportunité.

Source : lesechos.fr