Emploi des cadres : la bonne dynamique se confirme en 2016

Selon l’indicateur mensuel des offres d’emploi cadre de l’Apec, tous les secteurs sont au beau fixe en termes de recrutement. Les métiers les plus dynamiques restent l’informatique, la recherche et développement.

La page des années de crise se referme. Après l’embellie de 2015, 2016 s’annonce comme une excellente année sur le marché du travail des cadres. En avril, l’indicateur mensuel des offres d’emploi cadre de l’Apec a confirmé cette tendance. Il atteint 370 points ( la base 100 datant de janvier 2004), un niveau très proche du record, sur une période de cinq ans, de janvier 2016, à 381 points.

L’Apec table sur 182.000 à 200.000 recrutements de cadres en 2016

Entre mai 2015 et avril 2016, 807.268 offres d’emploi ont été publiées sur le site Apec.fr, soit une progression annuelle de 11 % . Ce rebond est confirmé par toutes les données disponibles. D’après l’enquête annuelle de l’Apec parue le 10 février dernier, entre 182.000 et 200.000 recrutements de cadres – en CDI ou CDD de plus d’un an – sont prévus pour 2016, en hausse de 10% par rapport à 2015.

Entre le premier trimestre 2015 et 2016, les offres collectées par Pôle emploi visant des cadres ont augmenté de 17%. Et selon le baromètre semestriel réalisé par l’Apec et l’ANDRH (Association nationale des DRH), 55 % des entreprises envisageaient enfin de recruter au moins un cadre au deuxième trimestre 2016.

La fonction informatique profite à plein de ce dynamisme. Elle représente à elle seule 25 % de l’ensemble des offres et connaît une croissance de 14 % sur un an (+25 % pour l’informatique Web, site et portails Internet, +21% pour l’informatique industrielle). Selon le Syntec numérique (syndicat des entreprises du numérique), la filière prévoit ainsi d’embaucher entre 38.800 et 41.800 cadres en 2016.

Deuxième secteur le plus dynamique, les métiers du secteur des «Études, recherche et développement» représentent 14 % de l’ensemble des offres, avec une croissance de 14 % depuis un an. Les projets scientifiques et techniques affichent un rebond de 26 % en un an.

Source : lefigaro.fr