Données de santé : 1,6 million de patients analysés par Google

Afin d’améliorer la prise en charge médicale des anglais, DeepMind, l’intelligence artificielle de Google, va évaluer les dossiers médicaux d’1,6 millions de patients.

Google n’a pas fini de nous surprendre. Selon les révélations du journal The Scientist, l’intelligence artificielle DeepMind, détenue depuis 2014 par Google, va lancer un vaste programme d’analyse de données santé. Elle concerne 1,6 million de patients anglais. Selon cette publication scientifique, Google aurait signé un contrat avec la Royal Free NHS Trust, à la tête de trois groupements hospitaliers anglais.

L’objectif de cette étude inédite : évaluer la qualité de soins et la prise en charge médicale des patients actuellement suivis dans ces hôpitaux. Mais aussi, celles des personnes ayant été prises en charge ces cinq dernières années.

DeepMind s’affiche comme l’allié des médecins en les aidant à poser un diagnostic et les soutenir dans la prévention.

Le secret médical en question

Cette révélation fait déjà polémique au sein de la communauté médicale. Le partage de données santé censées rester confidentielles ne passe pas. Selon les révélations du journal, certaines informations telles que les noms des patients, leur numéro de sécurité sociale ou encore leur photo pourraient atterrir aux mains du programme d’intelligence artificielle.

Cependant, Google n’obtient pas les pleins pouvoirs. Les données de patients enregistrées devront être stockées en premier lieu par une entreprise britannique et non pas par DeepMind. Elles devront être obligatoirement détruites à l’issue de l’accord, en septembre 2017.

Source : pourquoidocteur.fr