Diabète : les Français surestiment l’impact de la maladie sur la vie personnelle

A quelques jours de la journée mondiale du diabète (14 novembre), Harris Interactive publie les résultats d’une enquête sur la perception de la maladie par le grand public et les diabétiques eux-mêmes. Les chiffres montrent que les Français surestiment l’impact du diabète sur la vie personnelle.

En constante évolution, le diabète touche aujourd’hui plus de trois millions de personnes en France, soit 5% de la population. Les diabétiques courent un risque supérieur de complications graves (décès prématuré, cécité, maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral, défaillance rénale, amputation de membres).

Comment la maladie est-elle vue par le grand public et les patients diabétiques ? Pour le savoir, Harris Interactive a interrogé un échantillon représentatif de 400 patients (100 atteints de diabète de type 1 et 300 de type 2) ainsi que 500 répondants de la population selon un échantillon national représentatif (sexe, âge, région, CSP).

Le diabète vu par le grand public

Si 81 % des Français savent qu’il existe deux types de diabète, plus de la moitié (52 %) déclarent ne pas savoir faire la différence entre les deux pathologies, indique l’étude. Tandis que le diabète de type 2, d’origine génétique, est fortement influencé par des facteurs liés au mode de vie, comme l’activité physique et l’alimentation, le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui apparaît plus tôt dans la vie et s’attaque au fonctionnement normal des cellules du pancréas.

Aussi, 90 % des Français estiment que les diabétiques vivent mal leur situation alors que les malades ne sont que 50 % à le déclarer. L’impact sur la vie personnelle est important pour 59 % des Français, contre 38 % des diabétiques. Quant aux conséquences de la maladie sur la vie professionnelle, elles seraient nombreuses pour 56 % des Français, contre 27 % des diabétiques. Vivre le diabète au quotidien ne serait donc pas aussi lourd que ne le pensent les Français.

Le diabète vu par les diabétiques

D’après l’étude, les traitements actuels permettent de bien vivre avec la maladie pour 85 % des diabétiques de type 1, 68 % des diabétiques de type 2 et 64 % du grand public. Quel que soit le type de diabète, {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : doctissimo.fr