Derniers jours pour demander la prime d’activité

Les bénéficiaires de la prime d’activité ont jusqu’au 31 mars pour faire valoir leurs droits pour le dernier trimestre 2015. Cette nouvelle prime, qui fusionne le RSA activité et la Prime pour l’emploi, existe depuis le début de l’année et a été versée, pour la première fois, en février dernier à 2 millions de Français.

Plus que trois jours pour prétendre à la prime d’activité. Les bénéficiaires potentiels de ce nouveau dispositif – qui fusionne le RSA activité et la Prime pour l’emploi – mis en place en début d’année 2016, ont en effet jusqu’à ce jeudi 31 mars pour faire valoir leur droit de manière rétroactive.

Pour cela, il suffit d’effectuer une demande sur le site de la CAF, et d’ouvrir un dossier, dans lequel il est demandé d’indiquer son salaire net perçu en octobre, en novembre et en décembre 2015. Pas de formulaire papier ni de justificatif ne sera demandé. Pour ceux qui ne peuvent pas se connecter à Internet, un accompagnement est prévu par les CAF.

Cette prime, qui concerne les salariés, les artisans, les commerçants, les travailleurs handicapés, et les exploitants agricoles est versée sous conditions de ressources (1,3 smic maximum soit un peu moins de 1500 euros nets par mois pour un célibataire). Elle bénéficera également aux étudiants et apprentis majeurs qui travaillent et justifient d’un revenu mensuel minimum d’environ 900 €, sur les trois derniers mois.

Le gouvernement a lancé fin décembre 2015 un simulateur en ligne sur les sites des CAF et des MSA, afin que les bénéficiaires potentiels puissent calculer son montant. Un célibataire sans enfant gagnant 1300 euros nets par mois percevra par exemple 97 euros par mois, et un couple au smic (environ 1140 euros nets par mois) ayant deux enfants, environ 245 euros par mois. Un travailleur handicapé dont le salaire est de 800 euros nets et qui perçoit l’AAH (Allocation adulte handicapé) de 231 €, recevra une prime d’activité de 136 euros par mois.

Quatre millions de travailleurs modestes éligibles

Le gouvernement table sur 4 millions de ménages (soit 5,6 millions d’actifs) éligibles, mais prévoit que seulement la moitié la demanderont effectivement, et a programmé pour 2016 une enveloppe financière de 4 milliards d’euros. Un taux de recours de 50% qui serait supérieur à celui du RSA activité, qui n’était demandé que par une personne sur trois.

Le 5 février février dernier, la prime d’activité a été versée pour la première fois par les Caisses d’allocations familiales (Caf) et les Caisses de mutualité sociale agricole (MSA). «Un million et demi de ménages ont reçu la prime d’activité, cela représente 2 millions de personnes», dont 225.000 jeunes de moins de 25 ans, avait précisé la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine. Désormais, la prime d’activité sera versée tous les 5 du mois.

Les bénéficiaires devront déclarer tous les trois mois leurs revenus du trimestre précédent, afin de recalculer leur prime, qui en tout état de cause, ne sera pas soumise à l’impôt sur le revenu.

Source : lefigaro.fr