Démographie : un nouveau-né sur 20 a une mère de 40 ans ou plus

Avoir un enfant passé les 40 ans, c’est de plus en plus courant en France. En 2015, un nouveau-né sur 20, 41 000 au total, a une maman quadra, selon une étude de l’Insee publiée jeudi. Elle a entre 40 et 44 ans pour 93% de ces bébés. Les naissances de mères âgées de 45 ans et plus restent rares.

L’an dernier, 799.000 bébés sont nés en France, 20.000 (2,4%) de moins qu’en 2014, a précisé l’Insee, affinant ses chiffres publiés en janvier. Le nombre de naissances a ainsi retrouvé son niveau de 2002/2003 et la moyenne des dernières décennies.

La part des mères de 40 ans ou plus a rétrouvé le niveau de 1948 (5,1%) en plein baby boom. En décrue dans l’après-guerre, elle a augmenté de nouveau depuis le début des années 80. Les maternités dites « tardives » étaient déjà fréquentes dans la première moitié du XXe siècle. En 1901, par exemple, 6,5 % des bébés de l’année ont une mère de 40 ans ou plus.

Davantage de femmes de 40 ans ou plus dans la population

Cette hausse du nombre de bébés après 40 ans ces trente dernières années est due à une augmentation de la fécondité des femmes de 40-49 ans (nombre d’enfants par femme) depuis 1984. En 2015, on comptait 9 enfants pour 1.000 femmes de cette tranche d’âge, comparé à moins de 3 enfants entre 1978 et 1983. La fécondité à des âges avancés reste cependant inférieure à son niveau du début des années 1950 (11-12 enfants pour 1.000 femmes).

A partir de 1986, l’augmentation de la part de femmes âgées de 40 ans ou plus dans la population féminine a aussi contribué à la hausse de la part de maternités tardives, alors que la première génération nombreuse du baby-boom atteignait 40 ans.

De plus en plus souvent, ces naissances tardives sont des premières naissances. En 2014, 26% des maternités tardives étaient des premières naissances, 30% des deuxièmes naissances et 44% des troisièmes naissances ou plus.

La proportion de premières naissances parmi les naissances tardives reste ainsi minoritaire, même si elle n’a cessé de progresser depuis une cinquantaine d’années. Elle était de 12% en 1967.

17 % des bébés nés en 2015 avaient un père de 40 ans ou plus

136.000 nouveaux-nés de 2015, soit 17% d’entre eux, avaient un père âgé de 40 ans ou plus à la naissance, dont 2% avaient un père âgé de 50 ans ou plus.

De même qu’être mère après 44 ans est relativement rare, être père après 59 ans l’est aussi.

30.000 bébés nés en 2015 avaient leurs deux parents âgés de 40 ans ou plus, soit 3,8% de l’ensemble des nouveaux-nés de l’année.

Source : leparisien.fr