Dans quelle région de France fait-on le plus d’enfants ?

Pas de baby blues en France, où pas moins de 2 186 enfants naissent chaque jour ! C’est Mayotte, le 101e département français, qui détient le taux de natalité le plus élevé du pays. Toutefois, au niveau des régions, c’est bien évidemment l’Île-de-France, la plus peuplée, qui s’illustre en la matière. 

La France, pays de l’UE au nombre de naissances le plus élevé

Bien que de fortes disparités soient identifiées entre les régions, la France sort nettement du lot par rapport à ses voisins européens.

Selon les données diffusées par Eurostat, la France demeurait en 2014 le pays de l’Union européenne où le nombre de naissances était le plus élevé (819 300), loin devant le Royaume-Uni (775 900), l’Allemagne, pourtant plus peuplée (714 900), l’Italie (502 600), l’Espagne (426 100) et la Pologne (375 200),

En outre, l’Hexagone apparaît comme le seul État où le taux de fécondité se révèle supérieur à 2 (2,01 enfant par femme), la moyenne européenne se situant à 1,58 enfant par femme.

L’Île-de-France, la pouponnière de l’Hexagone

Avec plus de 180 000 naissances en 2012, l’Île-de-France s’inscrit largement en tête du classement. C’est plus que les régions Nord-Pas de Calais, Rhône-Alpes et Picardie réunies ! La principale explication à cette exceptionnelle fécondité : en raison de l’importance du bassin d’emploi, la population est en moyenne plus jeune qu’ailleurs.

Le Nord de la capitale, champion de la fécondité

Selon les chiffres de l’Insee publiés en novembre 2014, c’est dans le 18e arrondissement parisien que le record de natalité s’établit. Sur les 28 945 naissances de l’année 2013, 3 119 ont ainsi eu lieu dans cet arrondissement situé au nord de la capitale. À l’opposé, les 1er et 2e arrondissements enregistrent le plus faible nombre de bébés : à peine 201 naissances pour le premier, et 255 pour le second.

Nord–Pas-de-Calais, seconde région où on fait le plus de bébés

La région Nord–Pas-de-Calais prend la deuxième place de notre classement, avec 13,71 naissances pour 1 000 habitants en 2012. Les bébés se révèlent particulièrement nombreux à Calais, Lens ou Valenciennes, tandis que Lille se situe dans la moyenne régionale (les naissances y sont plus tardives). La Normandie, elle, s’inscrit légèrement en dessous de la moyenne nationale, avec 11,5 enfants pour 1000 habitants : des chiffres liés au vieillissement de sa population, mais aussi à la généralisation du travail féminin.

Préparer l’arrivée d’un bébé, c’est un budget !

La venue d’un nouveau-né implique de prévoir un budget adéquat afin de faire face aux dépenses liées aux frais matériels, alimentaires et médicaux. Entre les couches, les biberons, les produits de soin, les jouets éducatifs, les vêtements qui ne font pas long feu et les visites chez le pédiatre, la note monte très vite ! Mieux vaut donc anticiper pour éviter les mauvaises surprises !

Source : leparisien.fr