Comment bien préparer sa retraite

A travers le sondage Harris Interactive que nous publions en exclusivité, les Français rappellent combien notre système de retraite est devenu pénalisant pour ceux ayant eu une carrière mitée par le chômage ou des revenus précaires. Mieux vaut donc préparer ce virage financier. Ludovic Herschlikovitz, fondateur du site www.retraite.com, donne quelques pistes pour sécuriser ses vieux jours.

Etre propriétaire à la retraite. « Acheter sa résidence principale doit être la première étape de préparation de la retraite », insiste Ludovic Herschlikovitz. Si l’achat est engagé assez tôt, vous n’aurez plus à payer de loyer ou à rembourser un crédit une fois retraité. Cette économie pourra ainsi compenser la perte de revenu : environ 40 % du dernier salaire !

Racheter des trimestres. Cela permet à l’assuré de partir en retraite plus tôt ou d’obtenir une retraite à taux plein plus tôt. « Chaque assuré peut racheter jusqu’à 12 trimestres, détaille le gérant de Retraite.com. Le coût dépendra de votre revenu annuel d’activité et de votre âge. Comptez environ 4 000 € par trimestre à 60 ans », dit-il. Ces versements sont déductibles du revenu imposable. Un conseil : « Mieux vaut racheter des trimestres en fin de carrière pour éviter de subir des réformes législatives. »

Se marier pour protéger son conjoint. Les partenaires de pacs et les concubins n’ont pas droit à la pension de réversion versée au conjoint après le décès de l’assuré. « Si vous souhaitez protéger votre conjoint, il vaut mieux concrétiser votre union par un mariage », suggère Ludovic Herschlikovitz.

Acquérir de l’immobilier locatif totalement à crédit. « Plus vous êtes imposable, plus l’optimisation sera importante car les dispositifs actuels permettent de défiscaliser une partie de votre emprunt », rappelle le spécialiste.

Optimiser le Perco. Si dans votre entreprise vous bénéficiez d’un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco), « saisissez l’opportunité d’y investir une partie de vos primes et versements volontaires qui seront abondés par votre employeur ».

Soignez-vous avant de partir à la retraite. Parce que les complémentaires santé seniors sont plus coûteuses et remboursent moins bien, profitez d’être encore salarié pour anticiper vos besoins en santé : dentaires, optique, prothèses…

Source : leparisien.fr