Chômage : après un mois de mai décevant, juin sera-t-il meilleur ?

Les résultats de juin seront connus ce soir à 18 heures. L’enjeu est fort pour le gouvernement.

Ce soir à 18 heures, Myriam El Khomri, la ministre du Travail, dévoilera les chiffres du chômage pour le mois de juin. Cette annonce est particulièrement attendue à la mi-parcours de l’année 2016. Elle va confirmer ou non le «ça va mieux», devenu cri de guerre du gouvernement.

En mai, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (chômeurs sans aucune activité) a augmenté en métropole de 9.200 personnes par rapport au mois d’avril. Les jeunes ont été les plus impactés, avec 4.400 inscrits supplémentaires, soit 0,9% de plus en un mois. Le gouvernement avait justifié à l’époque ces mauvais chiffres et indiqué qu’il ne fallait pas les prendre en compte: «en mai 2016, le nombre de réinscriptions sur les listes est élevé, à la suite des sorties pour défaut d’actualisation observées en avril 2016. (…) Il convient donc de privilégier les évolutions en tendance plutôt qu’au mois le mois». Sur trois mois, le nombre d’inscrits en A a effectivement diminué de 2%, soit 70.700 chômeurs en moins.

Les entreprises recréent de l’emploi

Globalement, de nombreux indicateurs confirment l’amélioration du marché du travail. Le secteur marchand a le vent en poupe: l’Insee prévoit 139.000 créations d’emploi dans ce domaine pour l’année 2016. Ils sont déjà 40.400 salariés supplémentaires sur le premier trimestre. Avec de tels niveaux de créations de postes, le chômage devrait se stabiliser, voire légèrement reculer, la population active française augmentant de 120.000 à 150.000 personnes par an.

Ce léger mieux est dû à la reprise économique. Mais aussi, selon le gouvernement, aux mesures qu’il a prises. Myriam El Khomri ne cesse de vanter le dispositif «Embauche PME», une aide de 4000 euros versée sur deux ans aux PME pour chaque salarié recruté. Lancée en janvier, elle concernait «déjà 440.000 bénéficiaires» en mai, selon la ministre. Le gouvernement a également débloqué un milliard d’euros pour le «Plan 500 000 formations». Myriam El Khomri estime qu’il porte ses fruits: 100.000 inscriptions ont été enregistrées à la mi-année. Quant au pacte de responsabilité, il a permis aux entreprises de restaurer leurs marges, un préalable à l’embauche.

Néanmoins, le chemin reste long. Au total, en métropole, il y avait fin mai 3,52 millions d’inscrits à Pôle Emploi en catégorie A. Ils étaient 3,775 millions en France entière.

Source : lefigaro.fr