Cancer : l’anti-infectieux prévient-il l’infertilité ?

Surprise ! Dans son laboratoire de l’université de San Antonio (Texas), le Dr Brian Hermann a mis le doigt sur le potentiel inexploré d’un médicament utilisé pour lutter contre les infections chez les patients souffrant d’un cancer. Il permettrait aussi de prévenir leur infertilité ! En tout cas, chez la souris, pour le moment…

De nombreux traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie sont potentiellement toxiques pour l’appareil reproducteur. Au cours de son étude, le Dr Hermann a traité des souris par busuflan, un agent anti-cancéreux appartenant à la famille des alkylants.

Chacun des murins a également reçu des doses de G-CSF (pour Granulocyte-Colony Stimulating Factor) – un facteur de croissance hématopoïétique granulocytaire humain, pour les initiés – administrées avant et après le busuflan. Ce traitement vise à stimuler la moelle osseuse afin qu’elle produise des globules blancs, indispensables pour combattre les infections. Ce qui était d’ailleurs l’objectif numéro un des scientifiques.

Ils ont toutefois constaté avec surprise un effet protecteur du G-CSF sur la spermatogénèse, autrement dit, la fabrication des spermatozoïdes. En tout cas par rapport au groupe contrôle qui n’a pas reçu le facteur de croissance anti-infectieux. S’agit-il d’un nouveau cas de sérendipité ? Hermann et son équipe ont justement prévu de creuser le sujet, chez l’Homme désormais.

Source : ladepeche.fr