Cancer de la prostate : manger des noix réduit les risques de mortalité

Manger des fruits à coque plusieurs fois par semaine augmenterait les chances de survie de 34 % des patients atteints d’un cancer de la prostate.

Noix de pécan, amandes, pignons de pin, pistaches… Consommés régulièrement, ces fruits à coque que l’on sert traditionnellement à l’apéritif, réduiraient considérablement les risques de mortalité des patients atteints d’un cancer de la prostate. Tels sont les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’université de Harvard à Boston.

Des risques de mortalité réduits de 34 %

Menée sur une période de 26 ans, l’étude a recensé la participation de 47299 hommes. Parmi eux, les auteurs ont identifié 6800 patients atteints du cancer de la prostate. Au sein de cette cohorte, les chercheurs ont également remarqué que ceux qui consommaient quatre à cinq fois de noix par semaine avaient un taux de mortalité 34% fois moins élevé que ceux qui en mangeaient des noix moins d’une fois par mois.

Les chercheurs en déduisent donc que la noix possède de puissantes vertus pour lutter contre ce type de cancer. « La noix contribue à améliorer la sensibilité à l’insuline et réduit le risque de maladies cardiovasculaires et ansi que de diabète. La résistance à l’insuline est connue pour augmenter le risque et la progression du cancer de la prostate chez les patients. Par conséquent, elle contribue à réduire le risque de mortalité totale la consommation régulière de noix » , indiquent les auteurs de l’étude.

Des légumineuses à titre préventif

Ce n’est pas la première fois qu’une étude fait le lien entre certains produits alimentaires et une vertu protectrice contre le cancer de la prostate. Ainsi, une étude française publiée en mars dans le British Journal of Nutrition, révélait que la consommation régulière de légumineuses telles que les lentilles, les fèves, les pois chiches, les cacahuètes ou les haricots réduirait considérablement les risques de développer un cancer de la prostate.

Source : pourquoidocteur.fr