Budget de Pôle emploi : Bassères prévoit des négociations « serrées »

Le financement de Pôle emploi sera l’un des points délicats de la négociation de la convention tripartite Etat-partenaires sociaux-Pôle emploi l’an prochain.

Proposé par le gouvernement pour un troisième mandat à la tête de Pôle emploi, Jean Bassères était auditionné ce mercredi matin par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale qui a donné un avis favorable. Le directeur général de l’opérateur public a, à cette occasion, évoqué la question de son budget.

Ce dernier est actuellement cofinancé à un tiers par l’Etat et aux deux tiers par les partenaires sociaux via une ponction de 10 % sur les cotisations d’assurance-chômage en application d’une convention entre Pôle emploi, les pouvoirs publics et l’Unedic qui doit être renouvelée l’an prochain.

« Des motifs d’interrogation »

« Ca va être des négociations serrées, a averti Jean Bassères. Je vois des deux côtés des motifs d’interrogation puisque les partenaires sociaux ont eux-mêmes souhaité, et le disent, diminuer la dotation à Pôle emploi et je n’ai pas l’impression que l’Etat ait la volonté d’augmenter sa dotation budgétaire. »

Evoquant le basculement annoncé des cotisations chômage des salariés vers la CSG annoncé par Emmanuel Macron, il a estimé que cela « peut même changer aussi la perception du mode de financement », mais il a jugé pour sa part « assez logique » que l’Unedic « participe majoritairement au financement de Pôle emploi ». Le directeur général de Pôle emploi a rappelé {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : lesechos.fr