Budget de la Sécu: efforts renforcés de l’assurance maladie, bon point pour les retraites

Le déficit devrait être moins important que prévu. D’après une information des Echos confirmée par l’AFP, la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) va réviser ce jeudi sa prévision de déficit à 12,8 milliards pour le seul régime général au lieu des 13 milliards prévus en avril. La Sécurité sociale devrait donc finir l’année avec un déficit en léger recul de 400 millions par rapport à 2014.

Les nouvelles prévisions sont meilleures que ce que la commission avait envisagé avant l’été mais la commission note des «évolutions contrastées» selon les branches. Dans le détail, le déficit du régime général (maladie, vieillesse, famille, accidents du travail) se maintiendrait sous la barre des 10 milliards, à 9 milliards d’euros. Mais avec le Fonds de solidarité vieillesse (FSV), le déficit global atteindrait 12,8 milliards (contre 13,2 en 2014), selon ce rapport qui sera présenté jeudi aux ministres de la Santé Marisol Touraine et du Budget Christian Eckert.

Le gouvernement dévoilera dans la foulée son projet de budget 2016 pour la Sécu. L’assurance maladie verrait sa situation se dégrader de 900 millions d’euros par rapport à 2014, à 7,4 milliards. La faute à «une progression de ses dépenses (3,4%) plus rapide que celle de ses recettes (2,9%).

La branche retraite va mieux
En revanche, le régime de la branche retraite va mieux, «après plus d’une décennie de déficit» et serait en excédent à compter de 2016, selon les prévisions du rapport.

Ce déficit se réduirait en 2015 pour atteindre 600 millions d’euros. Le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et le très faible niveau d’inflation qui aboutit à des revalorisations proches de zéro, expliquent le phénomène, selon la Commission des comptes.

L’application de la réforme de 2010 conduirait à une baisse du nombre des départs en retraite, lequel s’élèverait en 2015 à 610.000 (-7,2%).

Côté famille, les dépenses consacrées aux prestations familiales devraient reculer cette année de 12%, notamment grâce à la réforme des allocations familiales placées désormais sous condition de ressources. Le déficit de la branche famille, qui était de 3,2 milliards en 2013 et de 2,7 en 2014, devrait baisser à 1,6 milliard.

Malgré tout, le retour à l’équilibre des comptes de la Sécu n’est pas «à espérer» avant 2020 ou 2021, prévient-elle. A l’issue de la réunion de la Commission jeudi matin, le gouvernement dévoilera ses nouvelles pistes d’économies. Sans mesures nouvelles, le déficit de la sécurité sociale s’accroîtrait de 1,5 milliard d’euros en 2016, selon la Commission.

Source : Libération, AFP