Bilan du chômage en 2016 : Pôle emploi sort ses chiffres

Pôle emploi publiera demain l’actualisation mensuelle de ses statistiques. Le nombre de demandeurs d’emploi en janvier sera aussi l’occasion de dresser le bilan de l’année 2016, qui a vu le chômage reculer.

François Hollande avait fait de l’inversion de la courbe du chômage la condition de sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Son renoncement acté, aura-t-il des regrets demain soir à 18 heures, après la publication des derniers chiffres 2016 de Pôle emploi ?

«Je ne rougis pas de l’action menée. Le chômage baisse enfin, clairement et nettement (…) grâce à la création d’emplois marchands», a annoncé mardi dernier la ministre du Travail Myriam El Khomri, lors de ses vœux aux partenaires sociaux après avoir reconnu cependant un «trop tard» et «trop lentement».

Du jamais vu depuis 2008

Quoi qu’il en soit, actualisées au 15 janvier dernier, les statistiques du chômage en France n’en seront pas moins scrutées et d’autant plus qu’intégrant donc le mois de décembre, elles dresseront aussi un bilan de 2016, côté emploi.

En novembre ? 3,45 millions de chômeurs étaient inscrits en catégorie A (sans aucune activité), 3,7 millions, en comptant l’Outremer. Cela représentait alors 31.800 demandeurs d’emploi de moins qu’en octobre, soit -0,9 %, et il s’agissait là du troisième mois consécutif de repli, du jamais vu depuis la crise de 2008.

Jamais trois sans quatre ? Ce qui viendrait conclure d’une note positive l’année 2016, laquelle a déjà vu 133 500 inscrits “catégorie A” quitter les statistiques de l’opérateur public, baisse qui confirmerait ainsi un recul inscrit dans la durée.

Et une donnée pas forcément neutre en période de campagne présidentielle – le gouvernement étant régulièrement accusé de tenter de faire artificiellement baisser les statistiques avec le plan de 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi – puisqu’elle viendrait ainsi confirmer le taux de l’Insee, le seul reconnu au plan international.

En effet, selon l’Insee, le chômage a baissé de 0,4 point en France et s’établit désormais à 9,7 % de la population active en métropole, au troisième trimestre 2016, soit 2,805 millions de chômeurs. L’inversion des courbes se serait donc bien concrétisée.

«Au printemps 2012, notre pays enregistrait en moyenne 25 000 chômeurs de plus chaque mois. En 2016, ce sont à l’inverse 12 000 chômeurs de moins qu’a comptabilisé Pôle emploi», a ainsi souligné Myriam El Khomri la semaine passée.

Un reflux qui profite principalement au moins de 25 ans (-9,2 % en un an) tandis que se dégrade la situation des seniors (+1,6 % sur la même période), les travailleurs exerçant une petite activité, les “catégorie B” (moins de 78 heures par mois) et “catégorie C” (plus de 78 heures) étant quant à eux plus nombreux (+8 %).

Au total ? 5,46 millions de personnes étaient ainsi sans emploi ou avec une activité limitée, fin novembre, ce qui avait amené certains syndicats à évoquer une «explosion de la précarité».

Le gouvernement avait alors rappelé que parmi les personnes travaillant plus de 78 heures, près de 350 000 étaient des 3/4 temps et plus de 520 000 des temps plein, mais restant inscrits pour chercher un autre emploi.

Source : ladepeche.fr