AVC : comment réduire les séquelles visuelles ?

Des chercheurs américains pensent que stimuler la vue chez des patients dont le cortex visuel a été atteint pourrait aider à améliorer leur état.

Souvent, les victimes d’accident vasculaire cérébral (AVC) , encore en vie plus d’un an après (70 % des cas), connaissent d’importantes séquelles neurologiques. Si celles-ci varient, elles s’apparentent généralement aux symptômes observés au cours de l’AVC. Ainsi 23 % des victimes présentent des séquelles visuelles.

Cette diminution importante de la vue est encore difficile à prendre en charge pour les spécialistes car elle n’est pas liée à une pathologie de l’oeil. Des chercheurs américains entrevoient toutefois la possibilité de regagner une partie de la vue perdue. Comment ? Tout simplement en entraînant l’oeil.

Des résultats encourageants

Les scientifiques ont ainsi proposé à 17 patients victimes d’un AVC de suivre des séances d’entraînement à l’identification de points sur un écran, à raison de 300 essais par jours, cinq jours par semaine, sur une période allant de trois à quatorze mois. L’idée de l’entraînement de l’oeil étant que le cerveau recrée des connexions dédiées à l’analyse de ces points et plus généralement des détails qu’il perçoit dans l’image. Par ailleurs, ils ont suivi l’évolution de la vue chez cinq patients qui n’ont pas participé à l’entraînement.

Au final, les résultats de l’étude publiée dans la revue Neurology sont très encourageants : les patients ayant suivi le programme de rééducation du cerveau à l’analyse des images ont vu leur champ visuel augmenté de 108°. Tandis que ceux qui n’avaient pas fait les exercices ne recouvraient spontanément que 16°.

Conscients qu’il ne s’agit-là que d’une étude partielle, les chercheurs appellent dans les conclusions de leur étude à mener des travaux de plus grande envergure. L’objectif étant de valider l’efficacité de tels exercices visuels ou au contraire de contredire leur théorie et d’essayer d’élaborer la meilleure stratégie à suivre pour que les patients ayant perdu une partie de leur vue à la suite d’un d’un AVC puissent la retrouver au maximum.

Source: lesechos.fr