Autisme : le cerveau des hommes les prédisposerait à la maladie

Des chercheurs ont constaté que l’épaisseur du cortex, plus importante chez les hommes que chez les femmes, est liée à un risque accru de survenue de la maladie.

Hommes et femmes sont inégaux face au risque d’autisme. Les spécialistes avaient déjà constaté que cette maladie touchait quatre à cinq fois plus les premier que les secondes, mais un consortium international d’étude de l’autisme vient seulement d’apporter une piste de travail pour chercher l’origine de cette différence : l’épaisseur du cortex, couche externe du cerveau.

Les chercheurs montrent en effet que les femmes dont le cortex est morphologiquement proche de celui des hommes ont un risque accru de développer la maladie. Mais ils n’avancent pour l’instant pas d’explication à ce phénomène.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont calculé l’épaisseur du cortex au niveau de 300000 points, afin de reconstituer des images fidèles des cerveaux d’une centaine de personnes autistes et d’autant d’individus indemnes de la maladie.

80% des femmes autistes ont un cortex proche de celui des hommes

S’ils se sont intéressés à cette région, c’est qu’elle comporte des anomalies chez les patients et présente des différences spécifiques à chaque sexe avec une épaisseur globalement supérieure chez les hommes mais certaines zones plus larges chez les femmes.

Une fois cette étape achevée, des calculs statistiques complexes leur ont permis de corréler les images obtenues au risque de survenue de l’autisme. Et c’est ainsi qu’ils ont constaté que 80% des femmes autistes ont un cortex proche de celui des hommes. Reste maintenant à s’assurer qu’il y a bien un lien de cause à effet entre l’épaisseur du cortex, et l’apparition de la maladie.

Source : science-et-vie.com