Autisme : de nouvelles recommandations pour le dépistage et la prise en charge

Diagnostic plus précoce, mobilisation des personnels des crèches, des écoles et du médecin pour les enfants, inclusion en milieu ordinaire, mise en œuvre de leurs droits pour les adultes… la Haute autorité de santé (HAS) a émis le 19 février 2018 un ensemble de recommandations concernant les malades autistes.

Les troubles du spectre autistique (TSA) affectent différents champs du développement de l’enfant : le langage, la sociabilité, le développement moteur et sensoriel. Leur origine n’est pas encore connue et il n’existe aucun médicament spécifique, mais une prise en charge adaptée et personnalisée permet de vivre avec le handicap dans de meilleures conditions.

À la veille de la présentation du 4e Plan autisme, la HAS propose de nouvelles recommandations élaborées avec les personnes autistes, leur famille et l’ensemble des professionnels de l’univers sanitaire et médico-social. Il s’agit d’une part de l’actualisation des recommandations sur le diagnostic précoce du trouble chez l’enfant (possible dès 18 mois si les signaux sont identifiés et pris en compte), et d’autre part, en collaboration avec l’Agence nationale d’évaluation des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm), de la première recommandation sur les interventions à organiser pour les personnes adultes, en vue de leur accompagnement vers l’autonomie, de leur inclusion dans la vie de la cité et du respect de leurs droits. […]

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : service-public.fr