Assurance maladie : 200 millions d’euros pour mieux rembourser les soins dentaires

La ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, a annoncé que l’Assurance Maladie investirait 200 millions d’euros en 2017 pour améliorer le remboursement des soins dentaires.

Lors de l’émission Dimanche politique, diffusée sur France 3 dimanche dernier, la ministre a indiqué qu’elle souhaitait mettre en place « un système dans lequel il y aura un prix maximum pour les prothèses », et, pour que les dentistes s’y retrouvent, l’Assurance maladie remboursera mieux les soins conservateurs (détartrage, traitement d’une carie ou dévitalisation d’une dent par exemple).
Ces nouvelles mesures s’inscriraient dans un « plan national pour renforcer l’accessibilité des soins dentaires » déjà évoqué la semaine dernière par la ministre lors d’un discours devant la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS).

Les 200 millions investis figureront dans le budget de la sécurité sociale 2017 

« L’enjeu, pour moi, est de réduire le cout qui reste à charge des patients, en limitant le coût des prothèses et en revalorisant la rémunération de certains soins conservateurs » a déclaré Marisol Touraine devant la CCSS.
Des discussions avec les professionnels ont d’ores et déjà démarré. Le but : établir une nouvelle convention tarifaire.

Chaque année, le montant des soins bucco-dentaires est estimé à environ 10 milliards d’euros, dont plus de 2 milliards sortiraient directement de la poche des patients.

En investissant dans la prévention, Marisol Touraine suit en partie les préconisations de la Cour des Comptes. Dans un rapport rendu public le 20 septembre dernier, les sages recommandent en effet que l’Assurance Maladie prenne en charge la prévention, les actes légers et d’entretien, mais que les actes plus lourds comme l’orthodontie et les prothèses soient pris en charge par les complémentaires santé.

Source : actusoins.com