Allergies. Alerte aux pollens un peu partout en France

Une météo ensoleillée, une nature qui s’épanouit : il n’en fallait pas davantage pour que les pollens viennent chatouiller nos bronches. La majorité du territoire est déjà sous la domination des pollens de bouleau, selon le Réseau national de surveillance aérobiologique. Et d’autres pollens suivront. Voici le calendrier des allergies.

Qu’ils soient ou non les pollens les plus nombreux, ce seront eux qui, à part sur le pourtour méditerranéen et au Sud de la Gironde, seront les instigateurs d’un risque d’allergie élevé à très élevé. C’est pourquoi le le Réseau national de surveillance aérobiologique tire sans plus attendre la sonnette d’alarme.

Au sud-ouest de cette limite, un mélange de pollens de platane, de chêne et aussi de bouleau pourra porter un risque d’allergie moyen à élevé, tandis qu’à l’est sur le pourtour méditerranéen, les platanes se calment et permettent un peu de répit, mais attention à l’arrivée des pollens de chêne et de pariétaire.

Les graminées disséminent déjà quelques pollens sur une grande partie du territoire, si les beaux jours persistent, le développement de ces herbes et leur floraison seront en augmentation.

Les allergiques aux pollens de bouleau doivent impérativement suivre leur traitement ou consulter un médecin pour pouvoir profiter des beaux jours annoncés.

Quelques consignes simples en cas d’allergie

– Demander conseil à son médecin ou à son pharmacien, ils connaissent les moyens de prévenir ou d’atténuer les crises allergiques.

– Suivre les traitements anti-allergiques, qui seront débutés de préférence avant l’arrivée des pollens.

– Ne pas fumer.

– Comme en cas de pollution chimique, éviter les activités physiques intenses à l’extérieur pendant la pollinisation de la plante à laquelle on est allergique.

– Si l’on possède un jardin ou si l’on est responsable de parcs ou de jardins, diversifier les espèces plantées et en cas de reboisement.

Source : ouest-france.fr