Agnès Buzyn et Sophie Cluzel saisissent le Haut Conseil de la famille sur l’accueil des enfants handicapés de 0 à 6 ans

Emmanuel Macron, qui avait consacré, lors du débat de l’entre-deux-tours contre Marine Le Pen, ses deux minutes « carte blanche » de temps de parole à la scolarisation des enfants handicapés, a fait de cet objectif une priorité de son quinquennat.

Une priorité reprise par Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, dans sa communication au conseil des ministres du 7 juin dernier (voir notre article ci-dessous du même jour), et par Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, lors de son intervention devant le conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (voir notre article ci-dessous du 21 septembre 2017).

« Prendre en compte l’expertise des personnes handicapées »

Les deux ministres entendent aujourd’hui aller plus loin dans la concrétisation de cet engagement. Dans un communiqué commun du 23 octobre, elles annoncent en effet avoir saisi le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) sur la question de l’accueil des enfants de 0 à 6 ans en situation de handicap. La saisine couvre donc l’accueil de la petite enfance, mais aussi l’école préélémentaire et toutes les structures d’activités périscolaires et extrascolaires.
A travers cette saisine, l’objectif est de « prendre en compte les besoins individuels et l’expertise des personnes en situation de handicap et de leurs proches pour bâtir des solutions collectives ». Le Haut Conseil est donc invité à « dresser un état des lieux sur les évolutions récentes en matière d’inclusion des enfants en situation de handicap » dans toutes les structures d’accueil de 0 à 6 ans {…}

Pour en savoir plus, cliquez ICI

Source : caissedesdepotsdesterritoires.fr